Aux bords de l’étant | 2012-2013

FR – Dans les angles ouverts de ces morts dynamiques, le cri du memento mori est jeté à l’œil extérieur. La discontinuité des éléments fait écho à la discontinuité des existences liées formellement par les coulées d’encre qui écrivent et s’écrivent dans les lignes en marge du dessin. La figuration est déstabilisée par la géométrie incertaine et défaite qui ne mesure rien, mais se construit avec elle. Image de l’Autre ou autre de l’image ; si la géométrie ne ressaisit rien, ne serait-ce pas elle qui défait ? La représentation essaie alors d’exister sur un fond qui se meut en figure abstraite déjà travaillée par sa propre métamorphose, en l’occurrence le passage à l’état mort ou la décomposition. La figure tente d’exister dans ce tiraillement de fausses droites et de rythmes coulants.

ENG – In these open angles of dynamic deads, the shout of memento mori is thrown at the eye. Discontinuities of elements echoes discontinuities of existence. Those are represented by streams of inks, writing itselves at margines of the drawing. Mimesis is destabilised by an uncertain geometry wich mesures nothing. If geometry doesn’t pull everything together, is it undoing things? Representation tries to exist on a moving background that turns into an abstract figure, already hussled by metamorphosis, or even thanathomorphosis.